Anniversaire

Alyne Pearson

Parution du 2021/04/29 au 2021/04/30

Le Soleil


1er anniversaire de décès
ODE À LA MÉMOIRE DE FEU Me ALYNE PEARSON,
AVOCATE, DÉCÉDÉE LE 29 AVRIL 2020
À L’ÂGE DE 72 ANS ET 4 MOIS
À L’HÔPITAL DE L’ENFANT-JÉSUS DE QUÉBEC



Bonjour mon amour!
Tu nous as quittés il y a déjà une année. Tu demeures au condo Pearson-Beaudin au Paradis avec les tiens, soit : ton père feu monsieur Alphonse Pearson, ta mère feu madame Clémentine Beaudin et ton frère feu monsieur Henry Pearson. Tu nous as quittés trop jeune, il te restait tant de choses à faire. Notre mariage était fixé pour la fin août 2020 mais il a été remplacé par la bénédiction de nous deux par madame Luce, célébrante, le 28 avril 2020 vers 17h30. Après cela, elle a béni notre union, celle de deux amoureux, pour nous aider dans cette épreuve.
Toute la famille nous a supportés dans cette épreuve de la vie : ton frère Jean-Paul (Louise Rouette), tes trois soeurs : Germaine, Adrienne (Marc Bergeron) et Louise (Cyril Parisé) sans oublier nos trois petits-enfants : Émilie, Nathan et Félix-Antoine ainsi que tes neveux et nièces : Dave Pearson (Sylvie Scott), Jean Pearson (Isabelle Charbonneau), Élise Parisé (Richard Prieur), Mathieu Bergeron et Jason Pearson (Josiane Bonneville) ainsi que plusieurs cousins et  cousines. Notons aussi la présence des grands-parents paternels dans la vie de nos trois petits-enfants, soit Pierre et Denise Lemieux de La Pocatière et monsieur l’adjudant Philippe Lemieux, père de nos trois petits-enfants. Alyne appréciait la présence de mes frères et soeurs : André, Édith, Charlotte, Christine, Clémence et Réal et tous les membres de ma famille « Coulombe » de l’Île-d’Orléans, qu’elle connaissait très bien. Alyne connaissait tous les frères et soeurs de sa mère Clémentine Beaudin. Il y a environ quatre années, nous avons participé à la fête du centième anniversaire de tante Corine Beaudin. Merci aux frères et soeurs de la mère d’Alyne pour leurs messages d’amour.
Notre belle Alyne était associée au cabinet d’avocats « Lajoie Pearson Avocats inc. » de Québec et elle était très appréciée par ses associé(e)s et tout leur personnel. Ce départ inattendu est une grande perte pour tout le cabinet dont elle était le mentor.
Le 28 avril 2020, quelqu’un de l’hôpital m’a téléphoné vers midi pour me dire que ma conjointe était décédée. Même chose lorsque je suis arrivé à l’hôpital. Deux agents de sécurité m’attendaient et ils m’ont conduit à la chambre d’Alyne. Elle était branchée... À force de lui parler doucement à l’oreille, elle a ouvert un tout petit peu les yeux et ce, à trois reprises. J’ai continué à lui parler de notre amour et quelques minutes plus tard, elle a ouvert ses beaux yeux verts. Ils étaient pétillants de vie et d’amour. Elle était vérifiée régulièrement par le personnel médical. C’était un miracle. Elle avait repris vie! Incroyable mais vrai!
Nous avons vécu plus de 18 heures de façon intense avec amour, tendresse, sérénité, plénitude et résilience. Elle était tellement belle lorsque madame Luce a béni notre union et il est à noter que c’est madame Luce qui nous l’a offert et nous avons accepté sur le champ.
J’ai demandé à mon amour la permission de la quitter le matin du 29 avril vers 9h et ce, à trois reprises. Je lui ai aussi demandé la permission de laisser sa main droite que je tenais depuis la veille sans arrêt. Elle m’a dit que je pouvais la quitter en me disant que c’était un au revoir. J’ai répondu la même chose. Je l’ai embrassée à plusieurs reprises sur le front avant de la quitter. Elle a fermé les yeux et ne les a plus ouverts. Je l’ai quittée en lui disant que c’était un au revoir...
L’hôpital m’a téléphoné alors que j’arrivais chez moi. Elle est décédée dans l’amour, l’harmonie, la tendresse et la jovialité. Elle avait décidé de mettre son cerveau en mode « arrêt ».
Pendant toutes ces heures, elle discutait régulièrement avec les infirmières. Elle leur a demandé à trois reprises avec une grande insistance la permission de quitter l’hôpital avec moi pour terminer sa vie dans notre maison de l’Île d’Orléans. Après explications, elle s’est résignée à demeurer à l’hôpital. Elle a continué à discuter avec moi de notre belle vie d’amoureux et elle acceptait une fin de vie imminente.
Voilà, c’est notre histoire d’amour...
Vous pourrez nous transmettre vos sympathies et autres messages d’amour par la poste à l’adresse suivante : 7266, chemin Royal, Saint-Laurent-Île-d’Orléans (Québec) G0A 3Z0 ou par téléphone : 418 828-2163 ou par fax : 418 991-1234.
Immense MERCI à tout le personnel médical qui nous a soutenus les 28 et 29 avril 2020. Ils ont vécu avec nous un beau miracle!
De « ton HOMME », de « ton HERMAN » et de « ton AMOUREUX » comme il te plaisait de m’appeler.
Me Herman Bédard (Avocat à la retraite), Grand Amoureux et conjoint de notre belle Alyne.
Merci de nous avoir lus.
N.B. : Une liturgie en l’honneur de notre magnifique Alyne Pearson devrait avoir lieu en juillet ou en août 2022. Un service de champagne, choisi par Alyne, sera offert aux invités. Il devrait être suivi d’un repas sous les yeux de la CHÂTELAINE de l’Isle aux sorciers, feu Me Alyne Pearson. Veuillez nous écrire sans retard pour réserver vos places pour cette activité.



Laissez un commentaire, offrez vos condoléances,
partagez un souvenir photo


Partagez, informez les proches