RETOUR À LA RECHERCHE
NOS QUOTIDIENS




Le Quotidien

À la mémoire de AMYOTTE LOUIS

Parution du 2020/01/14

Le Droit 5432482


C’EST AVEC UNE GRANDE TRISTESSE QUE LA FAMILLE AMYOTTE VOUS ANNONCE LE DÉCÈS DE M. Louis Amyotte C’est avec une grande tristesse que la famille Amyotte vous annonce le décès de Louis Amyotte de Gatineau, anciennement de Fort-Coulonge à l’âge de 55 ans. Louis nous a quittés entouré de sa famille le mercredi 1er janvier 2020 après un courageux combat contre la maladie à l’hôpital Général d’Ottawa. Il laissera un énorme vide dans nos vies et dans les coeurs de ceux qui ont eu la chance et le privilège de le connaître et de le côtoyer. Il avait le don de marquer les gens par sa personnalité unique et exceptionnelle. Louis laisse dans le deuil ses parents; Jérôme Amyotte et Nicole LeGuerrier, ses soeurs; France (Yves Baril) de Gatineau, Paule (Alain Lance) d’Aylmer et Monik (Serge Sini) de Luskville, ses neveux et nièces; Francis, Sébastien et Audrey Baril, Vicki et Jonathan Lance. Il sera manqué par de nombreux oncles, tantes, cousins, cousines, amis et amies ainsi que ses collègues d’Hydro Québec. La famille désire remercier les médecins, infirmiers (res), et le personnel dévoué du centre de transplantation ainsi que l’unité des soins intensifs de l’hôpital Général ainsi que Denise Mason. La famille recevra les condoléances à la Maison Funéraire Hayes, 195 rue Principale, Fort-Coulonge, Québec le vendredi 17 janvier 2020 de 9h à 10h30, suivi de la messe des funérailles à l’église St-Pierre, Fort-Coulonge, Québec à 11h. Des dons à la fondation du C.L.S.C. du Pontiac ou de l’hôpital Général d’Ottawa – centre de transplantation seraient appréciées. www.hayesfuneralhome.ca Maison funéraire Hayes 819.647.2221 www.hayesfuneralhome.ca


Laissez un commentaire, offrez vos condoléances,
partagez un souvenir photo


Partagez, informez les proches


Message

Envoyez un message de sympathie à la famille
- option à venir

Fleurs

Envoyez des fleurs ou autres
- option à venir

Faire un don

Faire un don à un organisme
- option à venir

Funérailles

Voir ou re-voir les funérailles
- option à venir

Parler de ses peines, c’est déjà se consoler.

~ Albert Camus