À la mémoire de

BÉDARD MARC-ANDRÉ

Parution du 2020/11/28

Le Quotidien 5450319


AVIS DE DÉCÈS BÉDARD (Me Marc-André) « Le meilleur papa du monde. Homme de coeur, homme de loi et homme d’état, Marc-André a été un exemple d’engagement tout au long de sa vie. Rassembleur, compréhensif et déterminé, il est l’un des bâtisseurs du Québec moderne. Il nous lègue sa fierté, sa détermination, et son amour inconditionnel. Profondément croyant, il rejoint aujourd’hui Nicole, l’amour de sa vie et notre mère, qui nous a quittés il y a 7 ans. Nous trouvons un peu de réconfort dans le bonheur qu’ils ont certainement d’être à nouveau réunis. » - Ses enfants Me Marc-André Bédard, époux de feu Nicole Girard, est décédé des suites de complications liées à la Covid-19, accompagné de l’amour de sa famille, à l’Hôpital de Chicoutimi, le 25 novembre 2020, à l’âge de 85 ans. Il était le fils de Lorenzo Bédard et de Lorette Bilodeau. Il laisse dans le deuil ses enfants: Éric (Isabelle Bilodeau), Stéphane (Janick Tremblay), Louis (Martin Bigras), Maxime (Anne-Julie Perrault); ses petits-enfants: Philippe, Sandrine, Florence, Vincent, Eugénie, Marc-Antoine, Charles et Laurent de même que son filleul Jean-Philippe. Marc-André Bédard a consacré sa vie à sa famille et à ses concitoyens. Dévoué à faire du Québec un pays, il a profondément marqué notre histoire. Cofondateur du Parti québécois, élu député à l’Assemblée nationale en 1973, il a occupé les fonctions de ministre de la Justice, procureur général et solliciteur général du Québec pendant plus de 7 ans. Il fut par la suite leader du gouvernement et vice-premier ministre du Québec. Il a piloté des réformes qui sont encore au coeur de notre vie quotidienne. Parmi celles-ci, notons la création du Conseil de la magistrature modifiant le mode de nomination des juges, l’amorce de la réforme du Code civil du Québec pour assurer l’égalité entre les hommes et les femmes, la modification de la Charte des droits et libertés de la personne pour interdire la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle, et bien d’autres encore. Après sa carrière politique, il est demeuré au service des gens de sa région et des Québécois en s’engageant auprès de plusieurs institutions régionales dont l’Université du Québec à Chicoutimi. Marc-André Bédard était un homme épris de justice et d’espoir qui n’a eu de cesse de promouvoir notre confiance et notre dignité. Il était le frère de: feu Léopold Bédard (feu Marthe Bilodeau), feu Edmour (feu Thérèse Auclair), feu Émilien (feu Paula Lavoie), feu Lucette (feu Mauril Tremblay), Pierrette (feu Fernand Daigle), feu Jean-Marie et feu Béatrice (feu Lionel Simard). Il était le beau-frère de: Gilles Girard (Jeanne-Mance Gagnon), feu Mauril Girard (feu Lucille Jomphe), Claudette Girard (Marcel Labrie), Micheline Girard, feu Réjeanne Girard (Clermont Goulet), feu Guy Girard, Jocelyne Girard (Hector Bujold), Constance Girard (Guy Harvey), Jean-Paul Girard (Michelle Rousseau), Diane Girard (Robert Chamberland) et Francine Girard (Michel Deslières). Il laisse également dans le deuil plusieurs neveux et nièces, parents et amis. Lorsque les circonstances le permettront, une cérémonie d’hommage national organisée par le Gouvernement du Québec aura lieu. Pour ceux et celles qui le désirent, un don peut être fait à la Fondation du Cégep de Chicoutimi sur: www.cchic.ca/fondation et à la Fondation de la cathédrale de Chicoutimi, 514, rue Racine Est, Saguenay, Québec, G7H 1T9. Pour transmettre votre soutien à la famille et partager un souvenir, vous êtes priés de faire parvenir vos messages au salon à www.graveletfils.com ou au registre national à www.quebec.ca/condoleances.


Laissez un commentaire, offrez vos condoléances,
partagez un souvenir photo


Partagez, informez les proches