À la mémoire de

Jean Larochelle

1934 - 2021

Parution du 2021/04/29 au 2021/05/01

Le Soleil


C’est avec un immense chagrin que nous annonçons le décès de Jean Larochelle. Le 19 avril, il s’est éteint à 86 ans après une longue maladie, entouré d’amour et d’attention à la maison Catherine de Longpré.

Natif de Plessisville, il était le fils d'Émile Larochelle et de Clara Piuze. Il laisse dans le deuil sa bien-aimée conjointe depuis près de 60 ans, Claudette Laflamme et ses trois enfants, Élaine (feu Pierre de Grandmont), Louis (Stéphanie Roederer) et Catherine (Marc Dutil) ainsi que ses dix petits-enfants, Aurélie, Mathilde, Étienne, Olivier, Pénélope, Corinne, Mathias, Justine, Joseph et Simon.

Il laisse aussi ses frères et sœurs : Georgette (Pierre Laurendeau), feu Georges (feu Denise Tétreault), Louise (feu Jean Gagnon), Pierre (feu Michelle Rousseau), feu Françoise (Albert Nollet, Madeleine Simard) et André. De la famille Laflamme: feu Thérèse (feu Roland Létourneau), feu Jean-Marc (Nicole Bélanger), Georgette, Denise (Gilles Gagnon), Gilles (Lise Tremblay), Serge (Michèle Sieben) et Renée (Marc-Yvan Côté). Il laisse également de nombreux neveux et nièces.

Après des études en médecine à l’Université Laval puis en pédiatrie, il choisit de pratiquer à l’hôpital de Chicoutimi où il s’est dévoué au bien-être des enfants. Très tôt dans sa carrière, il s’est intéressé aux maladies héréditaires. Son flair clinique et sa ténacité ont mené à l’identification de la tyrosinémie. Sa détermination a permis à de nombreux enfants touchés par cette maladie d’espérer et d’atteindre une vie meilleure.

Il a participé à la fondation de CORAMH, organisme sans but lucratif voué à la recherche et à l’action sur les maladies héréditaires.

Il fut le premier récipiendaire du Prix Letondal décerné par l’Association des pédiatres du Québec. Son travail de chercheur et clinicien ainsi que son implication sociale ont suscité l’admiration de ses confrères et consoeurs. Dr Larochelle savait reconnaître et souligner les qualités des soignants , chercheurs et parents qui l’ont épaulé dans sa quête pour la santé des enfants.

Malgré son travail acharné, il a su profiter des plaisirs de la vie. Que de moments mémorables à la pêche et à la chasse! Il emporte aussi d’impérissables souvenirs de voyages. Il manquera à ses grands amis Claude Turcotte et Reynald Cleary.

Notre grande peine rivalise avec la fierté qu’il ait touché nos vies.

En raison de la pandémie, la famille se réunira pour des funérailles privées.

Un don au Groupe d’aide aux enfants tyrosinémiques du Québec G.A.E.T.Q.

https://gaetq.org/le-gaetq/faire-un-don/ ou à la maison Catherine de Longpré honorerait sa mémoire. https://www.maisoncatherinedelongpre.qc.ca/don-et-financement/don/



Laissez un commentaire, offrez vos condoléances,
partagez un souvenir photo


Partagez, informez les proches